SCULPTURES

... L'art meurt de trop d'intellectualité, l'intelligence n'est pas une qualité d'artiste, les créateurs puissants sont des empiriques,
l'oeuvre d'art échappe au système.

( Extrait de notes personnelles )



" Pour réaliser une sculpture en terre il faut en premier préparer une armature de fer solide pour supporter la glaise très lourde - Sur cette armature conçue pour une forme déterminée, on peut soit confectionner une grosse masse de terre dans laquelle on cherche la forme en prélevant, soit ajouter des boulettes plus ou moins grosses, ce qui donne un modelé gardant l'impression d'une ébauche pleine de fraîcheur et de vie ".

Pose Dr Fidélis

"L'œuvre en plâtre correspond à une exécution en métal : bronze, étain, plomb, etc. soit par le moule au sable soit par cire, procédé beaucoup plus fidèle "

Cliquer pour agrandir l'image

Une école du regard : d'un matériau à l'autre, du détail à l'ensemble ; soleil et lumière artificielle :
"Qui fait attention à une lèvre et au port de tête, à la ligne du cou, à la forme de la bouche pour deviner la volonté ou autre. Aux yeux ? dont il est parfois difficile de tenir le regard !"

Sur un feuillet manuscrit daté 9 janvier 1961

" Un artiste honnête reconnaît qu'il y a toujours une part, si petite soit-elle, de hasard dans ses œuvres. Et la véritable œuvre d'art suggère, évoque, en faisant éprouver un sentiment qui ne sera pas forcément le même pour tous, et elle n'a nul besoin d'explications plus ou moins savantes. La sculpture n'est pas faite de littérature et de bavardage et la vie intérieure qui s'en dégage doit suffire à la sensibilité de chacun "
Extrait de notes pour une conférence de Ch. M. sur la sculpture vers 1967
Anne S. plâtre
Anne S. bronze
Anne S. bronze
Anne S. bronze
Madame H.M. plâtre
Madame H.M. plâtre
Madame H.M. bronze
Madame H.M. bronze
…valeurs picturales de la sculpture : essais polychromes

Gérard enfant plâtre
Gérard enfant bronze
"Il en va différemment pour une exécution en pierre et je voudrais attirer votre attention sur ce point extrêmement important - Si l'on a un creux dans le modèle en plâtre, pour la pierre, il ne faudra enfoncer que du tiers de ce creux. La pierre, en effet, accroche beaucoup plus la lumière que le bronze et n'a pas besoin des mêmes effets "

Enfance granit
Sylvie P. granit
Sylvie P. granit

De la terre au plâtre, au bois

"Dans le bois il faut surtout faire attention de ne pas trop engager l'outil, on risque en effet de faire partir plus de matière qu'on ne veut "

Danielle terre
Danielle bois noyer
Danielle bois noyer
Danielle bois noyer


"Pour les maquettes à agrandir il faut les réaliser au 1/3 ou au 1/5 ou multiples de ses nombres impairs - Je ne puis vous expliquer pourquoi avec les nombres impairs on n'a pas de difficulté pour agrandir les volumes alors que les nombres pairs conduisent à la catastrophe - Les anciens disaient non sans raison : les nombres impairs sont bénis des Dieux - Pour agrandir on se sert de compas en prenant les mesures de 3 points différents que l'on reporte ensuite sur le bloc ".


" Pour le bas-relief qui peut avoir quelques millimètres ou quelques centimètres d'épaisseur si l'éclairage est très bon : le haut - relief quand l'éclairage est médiocre, un bon sculpteur dessine son motif sur la pierre et taille directement "

A l'aube des mondes bois noyer
" On peut aussi modeler sur une armature très bien préparée directement en plâtre "

Photo Les lutteurs plâtre

La lumière au service des volumes

Toute forme est vie. La sculpture n'est pas une reproduction, c'est une reconstruction.
Toute œuvre est une architecture où proportions, rapports de masse, lois de l'optique… et mathématiques jouent un rôle.
Une sculpture est statique, elle révèle un équilibre, une concentration du geste et du symbole. Fermée sur elle-même elle concentre la lumière et tout volume est dense.
En même temps comme la vie elle porte en elle une tension, un appel au mouvement. L'œuvre est ouverte : c'est un jeu de lignes qui trace des figures dans l'espace.
Ch.M.

Dans Catalogue Expo Duphar nov. - déc. 1972, Villeurbanne (Rhône)

Machet dans son atelier
Hélène enfant terre cuite
Blaireau granit
Tendresse pierre

Une sculpture joue avec l'espace qui l'environne comme avec le symbole qu'elle exprime. L'art des volumes est une synthèse de la vision, du toucher, du goût de l'analyse et de la synthèse ; il fait appel à l'être entier convié au partage.
Il s'agit toujours de communication, de rencontre, de communion.

Sept. 1972
Mains mine de plomb
Prière pierre
Mains de l'artiste plaque de verre

En avant la musique !

" A l'inverse des luthiers, qui mettent l'âme en place lorsqu'ils ont terminé l'instrument, Machet met l'âme d'abord et construit ensuite. C'est pourquoi ses sculptures irradient la vie par tous les pores de leur épiderme, qui cesse alors d'être minéral "

Stéphane Gugliermina Vernissage Exposition Theizé en Beaujolais 7 juin 1975